- Un Etrange Cercueil ! -

Émile Stavanger est illusionniste et il a mis au point un numéro spectaculaire; le cercueil immergé! Derrière lui, sur la scène se trouve un immense bassin d'eau, en plexiglas, de deux mètres cinquante de long sur un mètre vingt de haut et de 90 cm de large. Devant lui, il présente un cercueil noir qu'il laisse examiner par les spectateurs. L'illusionniste nomme alors un spectateur qui s'est déclaré volontaire pour participer au numéro. Stavanger attache ensuite les mains du sujet dans le dos, lui recouvre la tête d'une cagoule et l'enferme dans le cercueil. le couvercle est fixé à l'aide de vis et le cercueil est immergé dans l'immense aquarium. Étant donné les mesures du cercueil et l'air disponible, le volontaire ne peut survivre plus de quinze minutes à une telle immersion. Or, prétend l'illusionniste, le sujet va y rester pendant au moins une heure, sans dommage. Pendant cette heure d'attente, le magicien poursuit son spectacle avec divers numéros d'illusion. 

Le délai étant écoulé, le spectateur est sorti du cercueil et le voià bien vivant, frais et dispos, ne s'étant pas réellement aperçu du laps de temps écoulé. En fait, il y a un truc et le sujet volontaire est choisi à l'avance par le magicien. Cependant, à chaque nouvelle ville de la tournée, il s'agit d'un nouveau "volontaire" recruté sur place. Stavanger fera 38 fois ce numéro du cercueil immergé qui le rend fameux. L'année suivante le magicien repasse par les mêmes villes où il est attendu avec impatience. Dans la première, on lui apprend que son sujet de l'an passé a été retrouvé pendu dans le grenier du garage où il était employé. L'illusionniste est chagriné par cette nouvelle, mais poursuit sa tournée. Il apprend alors, dans une autre ville, que l'une de ses cobayes de l'année dernière est morte, suite à une opération banale, elle ne s'est pas réveillée. Dans la ville suivante, il tente de reprendre contact avec une femme qui avait été sujet volontaire lors de sa dernière visite. On lui apprend alors qu'elle est décédée. Le magicien ne constate pas encore l'ampleur du phénomène surprenant qui est en train de se produire. Il poursuit ses spectacles .

Stavanger prend bien garde de toujours choisir comme volontaires des personnes jeunes, adultes et en santé. C'est l'assistante du magicien, qui le suit partout, qui s'inquiétera la première de ces étranges coincidences. Lors d'un spectacle dans une autre ville, elle tente de contacter le volontaire de l'an passé et apprend alors qu'il s'est tué en voiture au cours de l'année. Le magicien devant l'étonnement de son assistante reste lucide et indique que tout cela ne peut être que coincidence. Dans une ville suivante, ils apprennent que le sujet de l'an passé, une femme est devenue folle et est présentement internée. Ce ne peut être le hasard insiste l'assistante et elle refuse désormais de continuer d'exécuter ce numéro. Un policier ayant eu vent de cette étrange affaire se présente ensuite au magicien et s'étonne également du nombre de décès qui suivent la carrière de l'illusionniste. Celui-ci n'est d'ailleurs pas le dernier surpris de cette étrange histoire.

Le fameux cercueil est alors examiné par les policiers et le magicien explique l'ingénieux système respiratoire qu'il a mis au point. Il indique ensuite que ses volontaires sont soigneusement choisis et examinés par un médecin avant le numéro. Ils possèdent également un bouton dans le cercueil qui avertit en tout temps le magicien en cas de complication. Le policier constate qu'en effet tout a soigneusement été mis au point et ne laisse place à aucune improvisation. Pourtant, on ne peut nier tous ces décès. Car sur 38 partenaires occasionnels du magicien, 11 sont décédés, un autre est en clinique psychiatrique, un autre est traité pour un suicide raté et un état dépressif a été décelé chez plusieurs autres. Certains ont des obsessions morbides et des fantasmes macabres. le magicien est retourné par tout cela et à la suggestion des policiers, il entrepose ce cercueil qui faisait pourtant sa fortune.

Trois années plus tard, l'illusionnsite n'y tient plus et décide que cela a assez duré. Il avait entreposé les instruments de son grandiose numéro afin qu'une enquête permette d'éclaircir tous ces décès et malaises chez ses volontaires. Où en est-on de l'enquête, s'informe-t-il ? En fait, rien n'a été démontré, lui indique le jeune médecin qui s'est penché sur ce cas. Plusieurs hypothèses ont été émises mais aucune n'explique tout ce qui s'est produit. Il est possible que l'effet soit psychologique ou encore que le choc ressenti provoque une sorte d'acceptation lente de la mort et que l'individu se laisse dépérir ou encore soit plus sensible à diverses bactéries, etc... Le magicien veut bien le croire, mais il a investit beaucoup d'argent dans ce numéro et il tient à le reproduire, alors si la science n'a pas de meilleure explication, il peut toujours s'agir de coincidence. Le jeune médecin l'admet et suggère à Stavanger de travailler dorénavant avec le même "volontaire", ainsi celui-ci pourra être mieux préparé et les risques seront moins grands. Le magicien accepte et engage un jeune comédien d'origine italienne. Il prend le temps de l'entraîner physiquement et psychologiquement et ensemble, ils partent en tournée. À peine trois mois plus tard, le jeune assistant est retrouvé dans une piscine de Cincinnati, par un maître nageur. Il a été victime d'une hydrocution. Coincidence ou pas, c'en était trop pour Stavanger qui brûla le cercueil et vendit son immense aquarium, ce numéro de malheur n'a jamais été repris par aucun magicien !

- Haut de page -

 



Créer un site
Créer un site