LA MAISON HANTEE DE SEAFORD

Des Objets bien vivants...!

James Herrmann était un jeune écolier de 12 ans qui habitait, avec sa soeur Lucile, 13 ans et ses parents, une maison de Seaford, Long Island. En rentrant chez lui, à 15 heures 30, le 3 février 1958, il découvrit qu'une poupée en céramique et un bateau posés sur la commode de sa chambre étaient cassés. C'était un incident sans importance, bien que désagréable. Passant dans une pièce voisine, la mère découvrit à son tour un phénomène plus étrange : sur une commode, in y avait un flacon débouché et renversé, dont le contenu s'était répandu sur le meuble et jusque par etrre. Or le liquide enfermé dans ce flacon était de l'eau bénite. Et puis, ne voilà-t-il pas que des bruits bizarres se mettent à troubler le calme de la demeure. Des bruits de bouchons sautent, de liquides etc...La femme et ses 2 enfants courent d'une pièce à l'autre ; chaque fois c'est le même spectacle. Dans la cave, en présence de Mrs Herrmann et de James à 2 mètres d'eux, un flacon d'eau de javel bondit hors de son carton et vient se briser sur le sol.

Pendant 3 quarts d'heures, la sarabande se poursuivit. Bientôt les incidents plus graves venaient s'ajouter : des vases, des lampes, des miroirs, des tableaux, des statues, des meubles tombaient, se renversaient, se brisaient. Au bout de 6 jours infernaux, Mr Herrmann décida d'appeler la police. Un agent vint d'abord qui constata que les phénomènes continuaient sous ses yeux. Ensuite ce fut un détective de la police de Nassau qui prit l'affaire en main. Tozzi, c'est son nom, fut victime également, quand un petit cheval en métal tomba à ses pieds dans la cave. Une cousine, Miss Marie Murtha, vint passer la journée du 15 février. A 19 heures 40, elle et les enfants regardaient la télévision dans le living-room. Tout à coup, une statue en porcelaine qui se trouvait au bout d'une table, parut traverser l'air en se tordant comme un ver. Elle parcourut environ 60 centimètres dans le vide, en direction du poste de télé. A 15 centimètres de ce meuble, elle tomba sur le tapis sans se briser.

Le Docteur G. Pratt et M. W. G. Roll qui vinrent étudier les question, accumulèrent les témoignages, les investigations, les expériences, étudiant avec minutie les points d'impacts sur les objets frappés, et il se révéla clairement que ni James, ni Lucile ne pouvaient être les auteurs de ces phénomènes. La demeure de Seaford était bel et bien "habitée". Puis, comme il arrive presque toujours, après ces 5 semaines d'épreuves, tout s'arrêta net..!

Allez comprendre...!

- Haut de page -

 

 



Créer un site
Créer un site