Le Marine Sulphur Queen

Site consacré au Marine Sulphur Queen (en anglais)

L’histoire du SS Marine Sulphur Queen commence en 1944, lorsqu’un pétrolier de type T2 sort des chantiers américains Sun Shipbuilding and Dry Dock Company. Ce pétrolier est baptisé SS Esso New Haven. Il transportera du pétrole à travers les océans jusqu’en 1960, date à laquelle il est décidé de le reconvertit en un navire capable de transporter du soufre liquide. La transformation nécessite de faire de lourds travaux dans la structure et la ventilation du navire de manière à pouvoir placer des réservoirs qui contiendront du soufre liquide à une température de 255°C. En fin de conversion, le navire est rebaptisé : il s’appellera désormais SS Marine Sulphur Queen. Dès 1960, il commence à parcourir les océans avec cette nouvelle cargaison.

Le M.S.Q. avec son commandant James B. Fanning.

Le 2 février 1963, le navire appareille de Beaumont (Texas, Etats-Unis) à destination de Norfolk (côte Est des Etats-Unis) avec une cargaison de 15260 tonnes de soufre. Il s’agit d’une navigation pas très difficile pour les 39 membres d’équipage à bord.

Morceau d'épave. Ici la pancarte avant du bateau.

Le 4 février, à 1:25, l’équipage envoie un message de routine pour signaler sa position : le cargo est situé aux coordonnées 25°45' N, 86°W, c'est-à-dire près des îles du sud de la Floride (les Keys). Ce message sera le dernier du navire.

Le cargo est attendu le 7 février au port de Norfolk. Le navire n’arrivant pas, il est d’abord envisagé un retard à cause des mauvaises conditions météos qui régnaient en mer. Le lendemain, le navire n’arrive toujours pas. L’alerte est déclenchée et des recherches intensives sont lancées. Le 20 février, on retrouve un gilet de sauvetage et quelques débris au large de Key West (sud de la Floride). L’épave du navire et ses 39 membres d’équipage ne seront jamais retrouvés.

Des gilets de sauvetage et autres bouées ont été repêchées.


Cette disparition soulève tout de suite de nombreuses interrogations. En 1960, un navire similaire s’était brisé en deux en pleine mer. Mais le navire était resté à flot suffisamment longtemps pour permettre à des personnes à bord de s’échapper. Pourquoi aucun survivant n’est retrouvé pour le SS Marine Sulphur Queen ? Pourquoi le navire n’a pas envoyé de message de détresse ? Le navire aurait-il pu exploser puis couler en quelques secondes ?

Pour comprendre ce drame, une enquête est ouverte. Mais le peu de débris retrouvés ne permet pas au bureau d’enquête d’expliquer clairement ce qu’il s’est passé. Les conclusions suivantes seront rendues :

Télégramme daté du 8 février 1963 annoncant le début des recherches.

Au vu des vastes opérations de recherches effectuées et des débris trouvés et identifiés comme appartenant au Marine Sulphur Queen, le navire et ses 39 membres d’équipage sont présumés disparus. Le navire a sans doute disparu le 4 février 1963, dans les environs du détroit de Floride. En l’absence de survivant et de morceau d’épave, les causes exactes de la disparition du Marine Sulphur Queen ne peuvent pas être déterminées. Le bureau envisage plusieurs hypothèses pour expliquer la perte du navire, sans préjuger de la probabilité des unes par rapport aux autres. Les hypothèses suivantes sont citées en conclusion du rapport :

A la lecture de ce journal paru dans les heures qui suivirent la disparition du bateau, c'est 43 membres d'équipage qu'il y avait et non 39.

Une explosion aurait pu se produire dans les soutes cargo. Une rupture d’une poutre de la coque du navire aurait pu briser cette dernière en deux. Un roulis trop important aurait pu faire chavirer le navire. Une explosion de vapeur aurait pu se produire à cause d’une arrivée trop rapide d’eau dans les espaces vides entourant les soutes cargo.

Liste des 39 disparus

James V. Fanning, Master - Beaumont, TX

George E. Watson, Chief Mate - Galveston, TX

Henry P. Hall, 2nd Mate - Beaumont, TX

Frank J. Cunningham, 3rd Mate - Beaumont, TX

George E. Sloat, Radio Officer - Baltimore, MD

Leon B. Clauser, Chief Engineer - Beaumont, TX

John L. Denton, 1st Asst. Engineer - Friendswood, TX

A.R. Van Sickle, 2nd Asst. Engineer - Baltimore, MD

E.W. Schneeberger, 3rd Asst. Engineer - Beaumont, TX

Adam Martin, Jr., 3rd Asst. Engineer - Austin, TX

Evans Phillips, Bosun - Tampa, FL

Ceburn R. Cole, DM/AB - Lake Charles, LA

Jack R. Schindler, AB - Seattle, WA

Fred A. Bodden, AB - Philadelphia, PA

Everett E. Arnold, AB - Memphis, TN

Willie T. Manuel, AB - Ville Platte, LA

James Mck. Bodden, AB - Tampa, FL

Nelaton E. Devine, AB - Port Arthur, TX

John N. Nieznajski, OS - Gary, IN

Clarence McGuire, OS - Bronsen, TX

James Phillips, OS - Port Arthur, TX

Jesse I. Vicera, Pumpman - Linden, NJ

Alejandro Valdez, Oiler - Port Arthur, TX

John C. Ardoin, Oiler - Beaumont, TX

John Elmer Grice, Oiler - Daytona Beach, FL

Henry Clark, FWT - Jersey City, NJ

Alphan Tate, FWT - Mamou, LA

Leroy Courville, FWT - Groves, TX

John Husch, Jr., Wiper - Akron, OH Memorial

Aaron Heard, Wiper - Norfolk, VA

Juan Santos, Wiper - Newark, NJ

Charles L. Dorsey, Chief Steward - Bronx, NY

Vincent Thompson, Chief Cook - Baltimore, MD

Cornelius Smith, 2nd Cook & Baker - Port Arthur, TX

Hugh D. Hunter, Galleyman - Chapel Hill, NC

Walter Pleasant, Messman - Port Arthur, TX

Wesley Fontenot, Messman - Mamou, LA

Robert E. Harold, Utilityman - Norfolk, VA

Leroy B. Green, Utilityman - Rahway, NJ

- Haut de page -

 

 
 



Créer un site
Créer un site