OVNI - Ile de la Déception 1965/1976

Ile de la Déception - Antarctique 1965

Entre les mois de juin et juillet, une succession d'incidents OVNIS se produisent dans les régions antarctique, certains d'entre eux produisant des perturbations électromagnétiques, et furent observées par des personnels provenant des bases britanniques, Chiliennes et Argentine. Un phénomène le 3 juillet à la station navale d'île de la Déception a provoqué la deuxième reconnaissance officielle par l'Armée de l'Argentine. Les observations y ont été nombreuses et il n'est pas toujours possible à partir des comptes-rendus dans la presse de discriminer entre engins spatiaux et aurores australes ou autres phénomènes naturels.

Traduction :

SANTIAGO, Chili (AP). -- Du personnel militaire et scientifique Argentin, Britannique et Chilien dans l'Antarctique ont observé ce qu'ils ont appelé un
corps céleste curieux pendant environ 20 minutes lundi, a rapportée mardi l'Armée de l'Air chilienne.
Les quartiers généraux de l'Armée de l'Air ont publié une copie d'un rapport du commandant de l'Armée de l'Air à la base de Pedro Aguirre Cerda dans
l'Antarctique énonçant que le personnel a vu un objet "luminescent d'une lumière blanche volant dans une direction nord-est vers sud-ouest à une vitesse élevée."
Le rapport a indiqué que l'objet tourné, a volé sur une trajet en zigzag et a semblé parfois au coup suspendu dans le ciel.
Le personnel à la station britannique a rapporté apercevoir un objet non identifié mais l'a décrit comme jaune à certain moments et vert à d'autres, a
indiqué le rapport.
L'Armée de l'Air chilienne a cité les observateurs britanniques comme disant que l'objet brillait avec l'intensité d'une étoile de la première magnitude.
Les Argentins, selon le rapport chilien, ont aperçu un objet qui a alternativement brillé de blanc, jaune, vert à l'orange qui à laissé une traînée de
vapeur tandis qu'il s'est déplacé à travers le ciel à grande vitesse.
Le rapport a indiqué que la station de l'Argentine connue sous le nom d'Orcadas a signalé que l'objet a affecté les instruments utilisés pour mesurer les
champs magnétiques.



Traduction :

11 Personnes en Antarctique Affirment Avoir Vu une Soucoupe Volante
Buenos Aires, 7 juillet (Reuters). -- Des Argentins de deux bases antarctiques ont confirmé des rapports par les Britanniques et des scientifiques Chiliens
de l'apparition il y a quatre jours d'un corps céleste peu ordinaire au-dessus du sous-continent congelé.
L'objet, observé et photographié par des hommes de la Marine militaire de l'Argentine à deux bases antarctiques dans la soirée du 3 juillet, était en forme
de lentille bi-convexe. Il était coloré principalement en rouge et vert, changeant de temps en temps en jaune, bleu, orange-vert et blanc, a indiqué un rapport de la Marine.
L'objet n'a fait aucun bruit, et s'est déplacé généralement vers l'est, avec des décalages occasionnels vers l'ouest, à des vitesses variables. Parfois, il
apparaissait planer au-dessus des hommes d'observation à une des bases. Un total de 11 Argentins ont été témoins du spectacle.
Le corps a finalement disparu en volant vers le nord-ouest à une altitude de six à 10 miles, dit le rapport. Un rapport précédent d'une base antarctique britannique indiquait que l'objet a zigzagué aux environs de l'horizon pendant environ 10 minutes, affolant les
instruments géomagnétiques. Les hommes d'une base chilienne ont dit que l'objet avait été repéré deux fois en deux semaines et que dix photographies en couleur ont été prises.



Traduction :

Observation de 'Soucoupe' Rapportée en Antarctique
SANTIAGO, Chili (AP) -- De l'Antarctique jeudi sont venus des rapports officiels d'un objet volant mystérieux en forme de lentille, manoeuvrant et se
déplaçant à grande vitesse, qui a été aperçu samedi dernier.
Un commandant de base chilienne dans l'Antarctique a rapporté que l'objet était "rouge jaunâtre, changeant en vert, jaune et orange." A Buenos Aires, la Marine a publié un communiqué disant que du personnel à la base de l'Argentine en Antarctique a vu l'objet volant et l'a photographié. Mario Jahn Barrera, commandant de la base chilienne, a indiqué au Ministère de la Défense par radio que ce serait exagéré de dire que "nous avons tous vu
une soucoupe volante, une de ces choses de la science-fiction."
Cependant," a-t-il poursuivi, "c'était quelque chose de réel, un objet qui s'est déplacé à une vitesse étonnante, a manoeuvré rapidement et a dégagé un
éclat vert bleu. Il a également causé de l'interférence dans l'appareil électromagnétique d'une base de l'Argentine qui est en face de la notre sur une petite île voisine."
L'interférence a été confirmée par le communiqué de la Marine publié à Buenos Aires.
"L'objet était rouge jaunâtre," a dit Jahn, "changeant en vert, jaune et orange. Il zigzagait rapidement, ensuite il s'est arrêté et nous avons promptement
cherché nos jumelles télescopes, toutes choses pour bien le voir. Nous avons observé pendant qu'il restait tranquillement là pendant environ 20 minutes."
Jahn a indiqué qu'un caporal a pris des photos couleur mais il n'y a aucun service pour développer le film et les hommes doivent attendre huit mois pour ê
tre relevé et faire développer le film sur le continent.
"Je puis dire que ce n'était pas une étoile, parce que son mouvement était rapide et continu," a dit Jahn. "Quant à être un aéronef, je ne le pense pas. Je
suis un homme de l'Armée de l'Air et de ce que je connais des aéronefs il n'y a rien de tel, en raison de sa forme, la vitesse et la manoeuvrabilité."
A Buenos Aires, un communiqué de Marine a cité le Lieutenant Daniel Perisse, aux commandes d'un détachement naval à la Déception, dans l'Antarctique, comme
disant: "Les caractéristiques de l'objet et son mouvement prouvent que ce n'était ni un ballon, ni une étoile, ni un aéronef." "L'objet a été vu dans des conditions atmosphériques qui pourraient être considérées exceptionnelles à ce moment de l'année: un ciel dégagé, quelques stratocumulus isolés, la lune visible dans son dernier quartier."


Le Méridional

Ile de la Déception 1976

Le 4 décembre 1976, des navires du Chili et de l'Argentine se tenaient au large de l'île de Decepcion dans l'Antarctique et évacuaient le personnel avec des hélicoptères aussi rapidement que possible. En effet un volcan massif dans les profondeurs d'un ancien lac sur l'île était entré en éruption et une plan de sauvetage à grande échelle avait été lancé. Environ 30 scientifiques Chiliens, 14 Argentins et 8 Britanniques ont été sauvés alors que des tonnes de cendres, roches, et laves en fusion étaient projetées en l'air. A cette occasion un OVNI fut observé et photographié.



- Haut de page -

 
 



Créer un site
Créer un site