OVNI - Zamora - Socorro - Nouveau Mexique

Extraits des déclarations du témoin, le policier Zamora, consignés quelques heures après l’évènement :

” Le 24 avril 1964, vers 17 h 45, conduisant le véhicule de police du 2ème district de Socorro, j’ai pris en chasse, sur le flanc ouest du Tribunal, une auto qui roulait vers le sud, dépassant manifestement la vitesse autorisée […] ” A ce moment-là, j’ai entendu comme un grondement et j’ai vu une flamme dans le ciel, au sud-ouest - entre 800 et 1500 mètres de distance. Pensant que c’était un dépôt de dynamite qui sautait, j’ai abandonné ma poursuite. La flamme était bleuâtre et, en même temps, un peu orangée. Je suis incapable d’en indiquer la taille. Cette flamme ne s’agitait pas. Elle descendait lentement. Difficile de vraiment la regarder, car je conduisais. Une flamme mince […]. Pas large […] Il est évident que Zamora ne pensait pas du tout "tomber" sur une soucoupe volante et encore moins voir des extra-terrestres (NDA).

” Le bruit était un grondement, pas une explosion. Pas comme un avion à réaction. Il est passé des hautes aux basses fréquences, et puis plus rien. Le grondement a peut-être duré 10 secondes […]. ” Arrivé en haut [de la colline], […] j’ai soudain remarqué un objet brillant au sud, à environ 150 ou 200 mètres. Il était à l’écart de la route. Mes lunettes de soleil étaient posées par-dessus mes verres correcteurs. J’ai stoppé en l’apercevant. Ca ressemblait à une voiture renversée. J’ai pensé que des jeunes l’avaient retournée. J’ai vu 2 individus en combinaison blanche tout près de l’objet. L’un a paru se retourner, regarder tout droit vers ma voiture et a eu l’air alarmé, il a semblé bondir.

A ce moment, j’ai roulé rapidement vers eux dans l’idée de les aider. Je n’avais pas stoppé plus de 2 secondes. L’objet était comme en aluminium, blanchâtre contre l’arrière-plan de la mesa, pas chromé. Il paraissait de forme ovale et j’ai cru, à première vue, que c’était une voiture blanche renversée, droite sur le radiateur ou sur le coffre. ” Je n’ai vu les 2 individus qu’une seule fois, en m’arrêtant peut-être 2 secondes quand j’ai aperçu l’objet. Je ne me souviens pas avoir remarqué de forme spéciale ni de chapeau ou de coiffure. Ces individus semblaient normalement constitués, mais peut-être des adultes de petite taille ou de grands enfants.

Puis je me suis concentré sur la route. J’ai appelé par radio le bureau du shérif : ” Socorro 2ème district de Socorro. Peut-être un dix-quarante [accident]. Vais être dix-sept [occupé]. Une voiture au fond de l’arroyo. Je laisse mon véhicule “. ” J’ai stoppé en finissant de parler dans la radio […] et suis sorti de voiture. Je me retournais juste quand j’ai entendu un grondement (pas vraiment une explosion), un grondement très fort, de si près, vraiment violent. Pas comme un avion à réaction, je connais leur bruit. D’abord basse fréquence puis très vite haute fréquence (vers les aigus) et volume encore plus fort - bruyant à très bruyant. En même temps, j’ai vu une flamme. La flamme montait sous l’objet. L’objet se mettait à monter tout droit - lentement. L’objet s’élevait verticalement, lentement. […]

” L’objet de forme ovale. Il était uni - ni hublots ni portes. Quand le grondement a commencé, il était encore au sol ou presque. J’ai remarqué une sorte d’inscription rouge. Emblème pouvant avoir 75 centimètres de large. Au milieu de l’objet comme sur mon dessin. Objet toujours comme de l’aluminium - blanc. ” […] Dès que j’ai vu la flamme et entendu le grondement, j’ai fait volte-face et couru sans tourner la tête vers l’objet. Cogné la jambe contre la voiture, vers le parc-chocs arrière. […] ” Je devais avoir descendu 8 mètres lorsqu’en tournant la tête j’ai vu l’objet arriver au niveau de mon véhicule, s’élevant verticalement. J’ai continué à courir et je me suis accroupi au sol - je me suis arrêté parce que le grondement avait cessé… Je me protégeais la tête dans mes bras. Et puis j’ai levé la tête et vu l’objet s’éloigner en direction sud-ouest. Après que le grondement eut cessé, je n’ai plus rien entendu. L’objet semblait s’éloigner de la même altitude et en ligne droite, peut-être entre 3 et 4 mètres 40 au-dessus du sol, et il est passé à un mètre du dépôt de dynamite.


 Il fait environ 2.40 mètres de haut. L’objet se déplaçait très vite. Il m’a paru qu’il s’élevait et s’éloignait immédiatement. ” […] Il a disparu au-delà des montagnes. Il n’émettait pas de flammes dans son déplacement, ni de fumée ni de bruit… “ Le sergent Chavez, qui arrivera un peu plus tard sur les lieux, trouvera Zamora paniqué et en état de choc. Avec lui, il constate des traces au fond de l’arroyo, elles forment un trapèze, plus des empreintes de ”petits pas” - comme le confirmera peu après l’US Air Force. Les broussailles alentours ont brûlé…

Le lendemain, le capitaine Richard T. Holder du département américain de la Défense confirme les traces. Le 26 avril, des enquêteurs du Projet Blue Book entrent en jeu. Le 28, c’est au tour du Dr Allen Hyneck. L’observation est prise au sérieux. Un agent du FBI, J. Arthur Byrnes, garantit la sobriété et la conscience professionnelle de Lonnie Zamora. D’autres témoins confirment qu’ils ont vu dans le ciel ” une étrange flamme bleue “. Un télétype adressé au directeur du FBI, J. Edgar Hoover, le 24 avril 1964, fait état, sur 2 pages, de cette ” rencontre rapprochée ” et donne une description de l’engin aperçut par Zamora. ” … De forme Ovale, semblable à un ballon de rugby, probablement de 20 pieds de long [plus de 6 mètres], il portait des insignes rouges d’environ 30 pouces de haut centré sur l’objet… “.

Dans un document de la CIA déclassifié en 1981, le lieutenant-colonel Hector Quintanilla Jr. (chef du projet Blue Book de janvier 1963 à décembre 1969) expliquait qu’il avait procédé à une étroite vérification des essais militaires de la région et que cette hypothèse pouvait être rejetée. Le Project Blue Book et la commission Condon classèrent cette affaire comme ”non identifiée “.




Zamora lors d'un interview.

- Haut de page -

 
 



Créer un site
Créer un site